• PIKPIK


    GLURPS


    Ce blogg à 4 ans. OUI CE BLOGG A 4 ANS et putin, c’est tellement bizarre de me relire 4 ans apres…

    Moi qui n’apportait pas souvent de nouvelles piquantes… Va falloir que je clean tous ces vieux postes !

    Tiens pour commencer mange toi un peu de lignes ça te fera du bien







    Tu vois, c’est bon.

    Je crois (sans réelle certitude) que j’ai failli venir poster du nouveau durant ces 4 ans.

    J’ai bien dit failli, genre tapoter 2-3 trucs sur un bloc note et me décourager à mettre en forme et poster. Ou poster, tout simplement, car la mise en forme….

    Oui j’écris comme je parle.

    Et bendant que je pavarde sur la toile, le temps passe. Time flies comme dirait Steven, et des fois il te rappelle que t'es rien (Le temps hein, pas Steven… quoique, les deux enfaîte…). T’es rien si t’as pas d’objectifs mais tu en n'es pas plus si tu ne les as pas accomplis. Souviens toi l’époque où tu rêvassais en te disant “Plus tard, ça sera comme ça, je ferai ça et ça…”. Plus tard c’est aujourd’hui et les rêves étaient et sont des actes réalisables. Ahh.. le temps….

    J’ai commencé ce blogg à l’âge de 15-16 ans (? 14 p-e) et j’en ai 22, très bientôt 23. Je me remercie d’avoir exprimé mon mode de vie, ma façon de voir les choses (mon monde) ici pour pouvoir reprendre ma route. Je m’embrasse et je repense à ce film philosophique, de réflexion personnelle pure et profonde, et très souvent étudié un peu partout dans le monde qui étant plus jeune, me l’avait pourtant clairement démontré. Entre le “Hakunamatata” de Timon et Pumba et “N’oublie pas qui tu es” que répétait Mufaza à son fils Simba, ce film est une vraie leçon de vie.

    C’est pas vraiment mon style de prendre un film en référence, encore que j’aime beaucoup les félins et que si j’avais causé musique le seul truc qui me serai venu en tête c’est “Si j’avais l’portefeuille de Manu Chao, j’partirai en vacances avec tous mes potos”. Ouai, j’crois que c’est une bonne raison d’avoir choisi le Roi Lion, c’était mon film préféré.

    L’épanouissement c’est un grand mot. Pas seulement parce qu’il me prendre 1/6eme de ma ligne mais parce qu’il est difficile à définir. Chacun voit midi à sa porte, c’est à dire que pour quelque chose de commun chacun va l'interpréter et le vivre différemment. Passe le message à ton voisin qui justement n’a pas la même heure :o  


    Ça fait déjà dix minutes que je baratine avec tout ce qu’il me passe par la tête mais toujours pas de nouvelles ont été communiquées enfaîte.

    Bin il se trouve que sur mes sujets il n’y a pas vraiment de nouveau (pas de nvlle, bonne nvlle). Oui je suis toujours un érudit de la musique, un guitar hero en herbe et oui, j’ai chopé un melon pas possible.

    Hey bin non, It's a trap, j’en apprends tous les jours sur ça. Faut dire, y'a tellement à faire... La dark side et la side que tout le monde aime voir: les jolies fesses pour le rap, les branlettes de manches pour du rock/metal, et les substances hallucinogènes du monde electro. Autant le dire toute suite, c’est la dark side qui est la plus intéressante.

    En faisant le tri tant bien que mal et dans un juste milieu, j’arrive (quand même) a extraire des choses merveilleuses. On va commencer par le plus simple et la continuité des styles énoncés dans ce blogg.

    Je raffole toujours de ce bon vieux Donald et Walter, et leur duo formant Steely Dan. Ah ça ouai, il peut y foutre ce qu’il veut dans son album, des ananas, je vais toujours en jouir. Si Steely Dan est l’un de mes groupes préférés, c’est déjà grâce à ces deux génies et ensuite grâce au concept. Et quand on me demande pourquoi, je ressors la page des musiciens ayant participé à “Gaucho” (un exemple parmi tant d'autres). Des nouvelles saveurs sur chaque titre de chaque album, une touche de “jamais entendu auparavant” sur un fond de “ah si, ça, déjà entendu auparavant mon Donaldou” cadencé sur une structure propre à Steely Dan  “Kesako, des ananas? Yeah” et les catégorisant dans un style euh Jazz, du coup.
    Le côté prog me manque un peu moins, il requiert plus d’investissement je pense. J’ai découvert avec retard le derniers album solo de Wilson qui est vraiment bon. Inutile d’en faire la critique, il explore autre chose depuis la fin de Fear of a Blank Planet et n’a plus rien a dealer avec Porcupine Tree. J’ai accroché certains albums (dont le derniers justement) comme j’en ai raccroché d’autres. Ça n'enlève rien à son génie. Steven si tu m’entends, j’aimerai tellement m'investir dans une partie de cartes avec toi, on rigolerait et après on irai manger des chips, .... Tiens au faite j’avais pas défini ci dessus l’épanouissement ? :bave:
    Sinon c’est sûr y’a toujours bien autres groupes que j’aime ressortir dans ce style, surtout que j’en ai mangé pendant 4 ou 5 ans.
    En parlant de manger j’ai faim de Liquid Tension Experiment en ce moment. “Awake” et “Images&Words” restent des références pour tout individu voulant s’aventurer dans le monde mécanique du rock/metal prog. Des chefs d’oeuvres comme on dit. I&W est certe moins métal et plus prog wtf mais Awake reste un album avec des gros riffs bien structurés, rappelant un Petrucci dans ses meilleurs jours. Liquid Tension c’est ça mais en “WTF” (et j’insiste sur les majuscules). La dernière piste du 1er album est de l’impro. Sur 20min. Allo ? Quelqu’un ? Tout est parfait.
    Plus méchant et venu du nord j’ai aussi eu ma période folk. Ça me fait marrer de ressortir quelques vieux sons de tous ces groupes par moment. “Under the sun” c’est un peu devenu mon hymne à la joie bien qu’a part 1 ou 2 albums je n’ai rien trouvé d’exceptionnellement bandant dans Korpiklaani.
    Ensuite y’a les trucs un peu moins catholiques que j’écoutais aussi à l’époquejadisnaguere, comme Devildriver, Machine Head… D'ailleurs Machine Head ont ressorti un album et je suis allé les voir. Merde le type a 47 piges et c’est toujours saucé leur truc !!


    Y’a pleins d’autres choses à citer, piochant dans pleins de styles différents… oh la flemme…

     

    J’en ai pas parlé souvent (ou trop peu) mais le monde électro aussi est bien garnis. Je sais pu si j’ai commencé a m’y imprégner quand j’ai eu ma maladie du Funk, lorsque j’ai découvert Deadmau5 ou les deux. En tout cas peut importe la venue, j’y suis installé et j’ai découvert ce que j’y aimais vraiment. Peut être quelque chose que j’avais plus de mal à définir avant dans le rock prog, mais qui m’a paru bien plus flagrant sur des styles électro. Peut être ce qui manque dans au moins 50% de la musique produite en ces temps: un fond. Et on se rend compte que peu importe le style et le BPM, si c’est bien fait ça nique sa mère. Pardons.
    Difficile de citer des noms du coup, j’ai entendu plein de bon maître en la matière de mix d’une ou deux heure qui te retourne le cerveau tellement cay varié. Des fois c’est des gens lambda comme moi ou moi, mais des fois ils sont aussi côté production. Noisia est pour moi un bon exemple. J’ai eu l’occasion de les découvrir il y a 4 ans maintenant et même avec une notoriété grandissante qui a donné naissance à quelques bouses, je dis restecp. Leur set en live des bonnes années (2005/2008) sont tonitruants. Et je parlais pas de chef d’oeuvre tout a l’heure ? Alors j’ai du cité leur Essential Mix à la BBC radio1. 


    Va falloir que je mette pas mal de choses à jour ici. Et je reviendrai un peu vous parler de hiphop et d'autres styles complètement zinzin que je m'efforce de découvrir.

     

    C’est côté personnel que j’en dirai le moins enfaîte, c’est inutile. D'ailleurs tous ces pavé sur mes études sont chiants a mourir. Bref maintenant que je suis marié avec 5 mouflés et un Chimpanzé [...] WAT?!
    Non attends, évidemment, je préfère largement les Macaques, c’est moche les Chimpanzés. Je suis cependant toujours en étude, j’aime le concept. Sushi est toujours dans ma vie mais j’ai eu la mauvaise idée de fréquenter d’autres chattes :evil: . A ce propos, la relecture de ce blogg m’a rappelé pas mal de truc.

    Après toutes ces aventures y’a eu des bons moments comme des moments plus difficiles. Des fois où tu te lève le matin et tu te pose des question. Des vraies questions, pas “Est ce que je peux toucher mon nez avec ma langue?”. Mais oui, j’arrive. Des fois tu pense ne pas avoir pris le bon chemin mais que tu t’es déjà trop avancé. Jamais tu pourra rattraper ce retard si tu souhaite reprendre ce qui te semble être la “bonne route”.

    Je suis encore assez instable et il y a encore pas mal de détails à régler dans ma tête mais je pige de plus en plus de choses, ou du moins j’en ai l’impression. Ou alors on est plusieurs et y'en a qu'un qui détiens la vérité. A force d'expérience je pense ENFIN savoir réellement ce que je veux et si telle ou telle personne pourra me l’apporter ou non. Encore une fois merci à notre vieux pote: le temps.

    Et Il file tellement vite qu’il est déjà l’heure que je quitte mon poste de travail.

    A la revoyure <3


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :